Attijariwafa bank clôt l’année avec de solides résultats

Attijariwafa bank clôt l’année avec de solides résultats

À la fin du troisième trimestre 2017, le groupe Attijariwafa bank a affiché de belles performances qui se reflètent à travers un rebond de l’activité au sein des différents pôles de l’enseigne. Entre autres, l’activité bancaire de l’établissement affiche une nette progression. Attijariwafa bank présente par ailleurs une assise financière plus solide. Détails !
Les établissements bancaires marocains terminent l’année 2017 avec de bons résultats. À la fin du mois de septembre dernier, la majorité des banques cotées ont en effet affiché des revenus consolidés évalués à 43,3 MMDH, ce qui renvoie à une hausse de 5,3%. Pour ce qui est des bénéfices, ils progressent de 11%, s’établissant à 8,8 MMDH.
À l’image de ses consœurs, Attijariwafa bank dégage des résultats satisfaisants à l’issue du troisième trimestre 2017. Les indicateurs de l’enseigne sont en effet en nette progression :
• le résultat net part du groupe a augmenté de 15,8% pour s’établir à 4,08 MMDH (hausse expliquée par de belles performances commerciales, opérationnelles et financières des pôles d’activité du groupe) ;
• le produit net bancaire consolidé s’est apprécié de 10%, culminant à 16,2 MMDH, une croissance tirée par une amélioration de la marge d’intérêt à 9,5 MMDH (+9,4%), de la marge sur commissions à 3,5 MMDH (+6,9%) et du résultat des activités de marché à 3,1 MMDH.
Un rebond de l’activité bancaire
Le redressement de la demande de crédit sur le secteur a profité à Attijariwafa bank. L’établissement a en effet pu limiter l’impact de la baisse des taux d’intérêt domestiques. En se référant aux résultats trimestriels de l’enseigne, une légère progression de 1% est observée au niveau des crédits à la clientèle consolidés qui sont évalués à 274,4 MMDH.
Suivant la même tendance, les dépôts consolidés, estimés à 308,4 MMDH, ont crû de 7,7% tandis que les dépôts agrégés ont gagné 5,5%. Les actifs financiers à la juste valeur par résultat ont également augmenté, progressant à 69,6 MMDH, soit une appréciation de 37,9%.
Quant aux actifs financiers disponibles à la vente, ils se sont établis à 39,3 MMDH, ce qui renvoie à une hausse de 10%. Le groupe a ainsi dégagé un coefficient d’exploitation de 44,9% contre 46% à la fin du mois de septembre 2016.
Conséquence, le résultat brut d’exploitation, évalué à 8,9 MMDH, a bondi de 12,2% comparé à la même période de 2016 et le coût du risque a reculé à 1,6 MMDH, soit une baisse de 2,7%.
Une assise financière plus solide
Parce qu’elle a pu réduire l’impact de la baisse des taux d’intérêt, Attijariwafa bank a pu dégager une assise financière plus solide. Celle-ci se reflète à travers une appréciation de 16,7% de ses fonds propres qui se sont établis à 49,4 MMDH. Désirant renforcer davantage son assiette financière, le groupe a récemment émis un emprunt obligataire évalué à 1,25 MMDH.
L’opération consiste en l’émission de 12 500 obligations subordonnées d’une valeur nominale de 100 000 DH. Cotées à la Bourse de Casablanca et non cotées, celles-ci sont réparties en 4 tranches d’une maturité de 7 ans.
Grâce à l’acquisition de Barclays Egypt, Attijariwafa bank a par ailleurs pu effacer les inquiétudes du marché. L’entrée d’AWB Egypt dans le périmètre de consolidation de l’établissement a apporté une contribution de l’ordre de 111 MDH au RNPG à fin juin 2017, c’est-à-dire seulement 2 mois après l’acquisition.
Source : www.Meilleurtaux.ma